Texte: Maryse Daraîche

Photos: Orange Saumon et Maryse Daraîche

Au Moyen Âge, les commerçants affluaient dans les rues de Paris pour vendre des gaufres et des châtaignes rôties. La « street food » n’a rien de nouveau, bien au contraire, c’est un phénomène ancien rassemblant les gens sur la rue autour de bouchées gourmandes.Qui n’a jamais attrapé au vol un bretzel dans les rues de New York ou un cornet de frites en Belgique? L’homo sapiens aime que la nourriture vienne vers lui, et ce, depuis belle lurette! Les Montréalais ont été très heureux d’apprendre le retour des camions de rue en 2013. Après 65 ans d’absence, on remettait finalement la bouffe sur quatre roues. Par contre, en dehors de la métropole, la cuisine de rue demeure quasi inexistante. Mais bonne nouvelle, on retrouve maintenant des camions de bouffe dans la région de Granby! J’ai eu la chance d’aller à la rencontre de Guillaume Pelletier, le nouveau et jeune propriétaire du camion Orange Saumon qui offre aux gens de Granby une nourriture fraîche et festive : des bols de poké. 

À LA RENCONTRE D'UN CAMION

Le camion Orange Saumon se promène d’événement en événement pour sustenter les gens lors de 5 à 7, de fêtes ou de festivals, mais lorsque Guillaume n’est pas à l’une de ces réceptions, il stationne
son camion à la Place de la Gare. Je me suis donc rendue sur la rue Denison pour tenter l’expérience de la cuisine de rue en région. Les deux pieds sur une planche de surf, faisant office de marche, je commence par questionner Guillaume sur le bol de poké : ça vient d’où, c’est constitué de quoi, pourquoi est-ce à la mode présentement?

 

J’appris que le bol de poké est d’origine hawaïenne et californienne et que c’est un mets composé de morceaux de poisson cru mariné recouvert de sauce épicée. Une panoplie d’ingrédients frais vient s’ajouter à cette base et selon Guillaume, la popularité actuelle du bol de poké est directement liée à la santé.

« Les gens sont plus sensibilisés à la question de la santé lorsque vient le temps de choisir leur repas. En plus d’être sain, le bol de poké est frais, varié et coloré, c’est un mets festif, parfait pour l’été », m’explique Guillaume.

POURQUOI LA  ''STREET FOOD'' ?

Avant de m’attabler devant ces plats colorés, j’ai voulu savoir ce qui poussait un jeune diplômé en actuariat à démarrer une entreprise de cuisine de rue. J’ai été charmée par la réponse de Guillaume.

 

« Avant même de savoir que je deviendrais actuaire, je rêvais d’avoir un camion de cuisine de rue. J’ai toujours travaillé en restauration et je continuais de caresser ce rêve pendant mes études. J’ai épargné mon argent jusqu’à aujourd’hui, où mon rêve prend forme alors que je lance Orange Saumon pour sa première saison », me confie Guillaume.

Qu’ajouter de plus à cette réponse attendrissante?

TRÊVE DE BAVARDAGES, MANGEONS!

Guillaume me propose deux bols : le poké de saumon frais et celui de poulet grillé. Je m’en remets à lui et je ne choisis que ma base (quinoa) et ma sauce (vinaigrette miel-gingembre). Guillaume me propose de prendre une des deux boissons offertes en collaboration avec le café Caféine & Co, également situé à Granby. J’ai hésité longtemps entre la limonade rose et le thé glacé à l’orange... Il faisait soleil, ça sentait l’été, j’allais manger du poisson cru, alors j’ai arrêté mon choix sur la limonade rose.

Mon bol dans une main, ma limonade dans l’autre, Guillaume me souhaite bon appétit pendant que je reluque la table à pique-nique située en face d’un cours d’eau tranquille. Mon bol est très coloré, c’est appétissant! Je plante mes baguettes directement dans le beau saumon rose que Guillaume se procure à la poissonnerie Cowie de Granby et je prends le temps de bien le déguster. Il est frais et les morceaux sont coupés en cubes d’une bonne grosseur. La mayonnaise asiatique et les graines de sésame qui ont été ajoutées sur le dessus viennent rehausser le goût subtil du saumon cru.

J’attrape ensuite une lanière de concombre et je la trempe dans la vinaigrette. Quelle belle surprise de sentir toute la force du gingembre haché grossièrement! Ça pique un peu la langue et cela transforme ma simple tranche de concombre en bouchée éclatante. Tous les autres légumes de mon bol sont ensuite passés par cette vinaigrette parfaitement assaisonnée : edamames, carottes, tomates... même l’ananas!

Quant au poulet grillé, il était bien marqué de stries du gril et recouvert d’une sauce général tao goûteuse, pas trop sucrée, pas trop salée, équilibrée! En élaborant son menu, Guillaume a pensé aux personnes qui ne peuvent pas manger de poisson cru, c’est pourquoi on peut commander des bols de poké de poulet grillé, de saumon grillé ou de tofu grillé. 

Alors que mon repas tire à sa fin, des cyclistes sont venus partager ma table. Ils avaient des bols de poké en guise de repas et j’ai été amusée de les écouter parler de l’entreprise de Guillaume.

« Il va faire un malheur cet été avec son menu, sa cuisine est actuelle et ses produits sont locaux», s’est exclamé Pascal Bonin, le maire de Granby. Tout à fait par hasard, j’ai terminé mon bol de poké en compagnie du maire de la ville qui appréciait son repas et l’initiative des jeunes entrepreneurs de la région!

 

Ne ratez pas le passage d’Orange Saumon cet été, ce food truck innovant et audacieux saura combler votre appétit!