Texte : Maryse Deraîche
Photos : Sébastien Rioux

En cette belle journée d’été, me voilà hors de mon quotidien montréalais en direction de la Montérégie. Cette escapade gourmande entre les vergers de Rougemont et les vignobles du Mont Saint-Hilaire promet de me faire découvrir des trésors de la gastronomie régionale.Ma montre indique 13 h et mon estomac entonne son hymne à la faim! Le Vieux-Beloeil est l’endroit choisi pour faire plaisir à mes papilles. Quelle jolie terrasse estivale pour ma halte gourmande que celle du Commerce 66! Des tables à pique-nique blanches, des parasols, des chaises Adirondack et des palmiers laissent présager une cuisine d’été colorée aux saveurs riches.

Le chef, Jared Young, m’explique que le Commerce 66 est un bar à tacos et un bar laitier d’influence mexicaine, californienne et hawaïenne. En pénétrant à l’intérieur, je remarque les deux comptoirs distincts qui indiquent la double vocation de l’entreprise, ouverte depuis déjà plus d’un an. Les trois propriétaires, Bruno Lafleur, Mathieu Pitre et Cédrick Benoit, ont voulu créer un endroit convivial où il est agréable de casser la croûte : c’est réussi! En effet, les planches de surf en guise d’ardoises, les longboards accrochés au mur, la lumière débordante, la musique latine ainsi que le turquoise et le blanc qui dominent l’endroit, stimulent les sens et attisent l’appétit.

 

LE BAR LAITIER

Dans un franglais tout à fait adorable, Jared m’entretient du Commerce 66. Responsable du bar laitier, Bruno Lafleur ne fait pas que servir des boules de crème glacée sur des cônes entourés de serviettes de papier, c’est un créateur! Grâce à ses expérimentations, on peut se procurer des desserts glacés alcoolisés qui ramollissent les jambes. Le tourbillon Ferrero Rocher au Bailey’s est d’une décadence folle! Inutile de se demander pourquoi c’est le plus vendu... L’hiver venu, les produits du bar laitier ne seront plus offerts, mais Bruno ne chômera pas pour autant. Il souhaite développer un service de traiteur et peut-être même un comptoir de prêt-àmanger pour le restaurant. De beaux projets qui, espérons-le, seront en place pour les prochains partys de Noël!

 

À TABLE, MAINTENANT!

Avec cet arôme de sauce piquante qui m’excite l’odorat depuis mon arrivée, je n’en peux plus d’attendre et je donne mon go pour la préparation des plats. Jared, enthousiaste, accourt à ses casseroles en me promettant une expérience gustative inoubliable. 

Bruno n’est pas le seul à s’amuser avec l’alcool au Commerce 66 : le bar à tacos propose une longue liste de cocktails tous plus colorés les uns que les autres. On me sert donc un mojito et le cocktail le plus apprécié du restaurant : le Beach Iced Tea. Quelle belle
façon de chatouiller mes papilles en leur offrant ces cocktails frais, surs et amers!

Le premier plat fait son arrivée, un poke bowl modifié. Jared en a préparé une version à base de crevettes tout en conservant la marinade acidulée et pimentée d’origine hawaïenne. Les cubes de melon rose, le sésame noir et la disposition aérée des aliments m’ouvrent l’appétit et je m’empresse d’y planter ma fourchette. Les crevettes se rompent sous la dent et l’acidité de la lime domine tout d’abord la bouche pour ensuite laisser place au piment, une entrée parfaite!

S’ensuit une assiette de trois tacos accompagnés d’une salade verte et une assiette de quesadillas au poulet, elle aussi accompagnée d’une petite verte. 

 

Le premier taco semble être constitué des célèbres carnitas, ces tendres morceaux de porc confit dans la graisse, mais quelque chose diffère. J’apprends alors que la cuisine est située au sous-sol et, étant donné l’espace restreint, Jared adapte ses techniques et utilise des méthodes de cuisson ingénieuses. Le porc que je mange a été cuit sous vide, comme la majorité des viandes et des poissons du restaurant, une méthode qui permet de conserver des saveurs et des textures intéressantes. Et c’est le cas, ce porc effiloché est exquis en plus d’être meilleur pour mon tour de taille!

Le taco de morue est tout aussi surprenant par la pureté de son goût. Assaisonné uniquement de sel et de poivre, le poisson a une texture fascinante, moins floconneuse que s’il avait été poêlé, mais non moins intéressante. Le goût délicat de la morue se marie parfaitement à la tortilla de farine de maïs, que Jared se procure à La Tortilleria du Marché à Montréal.

Le dernier taco est celui au canard. Les saveurs sucrées salées d’inspiration asiatique surprennent dès la première bouchée. Les parfums de ce taco, recouvert de sauce hoisin, sont loin de rappeler le Mexique : j’apprécie l’audace de Jared, qui réussit à marier différentes cultures sans perdre le nord!

Finalement, la quesadilla de poulet... Les tortillas sont bien grillées, le poulet à l’intérieur est fondant : je me régale! Sur les tables, des sauces piquantes me font de l’oeil, je m’attarde surtout à la verte, la Smoke Show. Créée à Montréal, cette sauce a un goût de jalapeno
fumé quelque peu sucré : parfaite pour relever la quesadilla au poulet de Jared!

Ce repas, en couleurs et en saveurs diversifiées, a su combler mes désirs, et c’est complètement repue que je quitte ce lieu rempli de gens sympathiques. Il y a dans le Vieux-Beloeil un endroit qui rend heureux : le Commerce 66!