Texte: Vicky Beaudoin, t.dt. t.n.

Le retour du beau temps, des rayons de soleil, de la chaleur, des festivals, des loisirs estivaux et des vacances sont des incitatifs à bouger davantage durant l’été. Ils encouragent les gens à sortir de leur maison et prendre la route pour visiter différents coins de pays.

Il suffit d’être organisé et le tour est joué!
Que ce soit en auto, en train, en bateau ou encore en avion, bien s’alimenter lors de vos déplacements devient parfois compliqué. Et pourtant, les vacances représentent le moment idéal pour manger sainement à condition que le tout soit planifié dans votre itinéraire de voyage. Pour se faire, dressez une liste de votre parcours avant le départ et inscrivez-y l’heure des repas ainsi que les lieux et le style de nourriture que vous dégusterez. Afin de vous faciliter la tâche, consultez le site restoenligne.com et découvrez les restaurants qui se trouvent dans les différentes villes que vous croiserez. De plus, le site de transport Québec vous permet d’identifier les haltes routières où vous pourrez arrêter pour faire un pique-nique et vous dégourdir les jambes.

Bien manger sur la route c’est possible!
Pour bien commencer votre journée sur la route, il est important de prendre un déjeuner équilibré contenant des aliments provenant de trois groupes alimentaires différents. Le repas du matin comble de 25 à 30 % de nos apports nutritifs quotidien, il est donc indispensable pour mettre fin au jeûne de la nuit et vous redonner de l’énergie. Puisque vous serez assis pour une longue période, rien ne sert de manger en abondance.

Pour le dîner, pourquoi ne pas arrêter pique-niquez? De cette façon, vos enfants dépenseront un peu d’énergie et vous économiserez sur les frais de restaurant. Des sandwichs et salades peuvent très bien combler l’appétit du midi sans vous surcharger. Pour éviter les intoxications alimentaires, assurez-vous que votre goûter soit maintenu au froid en utilisant une glacière et des sacs de glace réfrigérants. Pour bien compléter le tout, visitez un kiosque de fruits et légumes frais et laissez chacun choisir ce qui lui plaira.

Après une journée en automobile, vous méritez un bon souper au restaurant. Plusieurs villes et villages renferment de vrais trésors agroalimentaires. Pour les découvrir, choisissez un établissement qui offre des recettes cuisinées avec des produits du terroir ou encore de saison. Ces joyaux régionaux présentent de nouvelles saveurs qui gagnent à être connues.

Les enfants ont souvent faim ou soif aux mauvais moments. Pour les devancer, apporter des collations et des breuvages, car les dépanneurs offrent très peu de choix sains. Si vous voulez éviter les dégâts optez pour des:
- Noix
- Fruits séchés
- Craquelins
- Barres tendres
- Céréales sèches
- Compotes de pommes non sucrées en sachets
- Fruits peu juteux (pommes, banane, bleuet...)
- Bouteilles ou gourdes d’eau ou de jus

Prévenir le mal des transports
Plus de la moitié des enfants de 3 à 12 ans et plusieurs adultes ont des nausées ou des vomissements en voiture. L’apparition de ces symptômes est causée par la déstabilisation du régulateur d’équilibre interne. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à prévenir cette situation :
- Éviter les repas lourds
- Consommer avec modération les produits laitiers et les aliments gras
- Ne voyager jamais le ventre vide
- Boire de petites gorgées de jus durant le voyage
- Manger des aliments à base de gingembre, car ce dernier prévient la nausée
- Consulter un pharmacien pour la prise de comprimés anti-nausées
- Aérer l’automobile
- Ne regardez pas par la fenêtre
- Allongez-vous sur le banc
- Essayez de dormir
- Évitez les mouvements brusques
- Arrêtez prendre l’air à quelques reprises

Apportez des breuvages tels que du pédialyte ou encore des boissons pour sportifs de type gatorade pour réhydrater votre enfant s’il vomit.

Pour terminer, les trajets sont parfois très longs, mais peuvent tout de même passer vite. Ne laissez pas les imprévus tout gâcher, soyez organisé!!  

Bon voyage!